Les Runes

L'Alphabet des Dieux

Le Dieu Odin, le plus ancien des dieux nordiques, perça en premier les mystères des runes.

"Odin voulait connaître les runes et les révéler. Les runes, ces signes mystérieux, écriture secrète et magique, symboles d'une connaissance interdite auxquelles les dieux n'avaient pas accès. Neuf jours et neuf nuits, il médita dans l'ombre protectrice d'Ygdrasil. Puis il demanda aux autres dieux de réaliser son désir. C'était un véritable sacrilège que de réclamer ce pouvoir interdit aux dieux, aussi refusèrent-ils.

Alors Odin demanda l'arbitrage des Nornes. Les gardiennes des portes sombres, après réflexion, lui furent favorables; mais elles lui imposèrent de terribles conditions. Odin accepta le sacrifice, en toute connaissance de cause. Il se pencha sur la fontaine de Mimir.

Comme il ne voyait rien, il sacrifia son oeil droit, qui tomba dans la source sacrée. Alors il vit. Il vit les temps infinis, la profondeur de la mémoire, le passé et le futur des hommes. Puis, il se perça le flanc de sa lance et les dieux le pendirent, la tête en bas, par un pied, sur l'if sacré où il était né.

Tous les bourgeons de l'arbre se mirent à saigner. Pendant neuf terribles nuits de souffrance, le dieu borgne resta suspendu à Ygdrasil. Neuf nuits, comme il faut neuf mois pour faire un homme. Ses seuls compagnons étaient ses corbeaux, Hugin et Munin, et ses deux loups, Freki et Geri. Ils accompagnaient de leur chant de désespoir son horrible supplice. Odin lutta pour surpasser sa douleur, s'appliquant à percer le secret des runes. Il finit par les découvrir et les retint dans une indicible souffrance, à la fin de la neuvième nuit. Alors que les ténèbres cédaient la place au soleil, le dieu fut illuminé par la lumière des runes enfin révélées. En découvrant les runes, Odin devint "le prince du pouvoir gravé".

Odin enseigna qu'il faut utiliser les runes dans toutes les circonstances de la vie, car elles sont un guide, une aide ; elles sont l'espoir des désespérés, les fidèles compagnes du coeur brisé par la solitude."

Pour information, Ygdrasil est un frêne, un arbre merveilleux éternellement vert au-dessous duquel les dieux nordiques se réunissent tous les jours.

L'origine des runes remonte au IIème millénaire av. JC. On a découvert dans une grotte souterraine en Suède des symboles pré-runiques datant du second âge du Bronze. Elles sont, à cette époque, sous leur forme primitive de pictogramme. Elles proviennent de la stylisation des signes sacrés gravés sur les pierres. Les Germains et Scandinaves ont conservé cet alphabet sacré en laissant des messages gravés sur les pierres de manière à pouvoir interroger l'au-delà et communiquer avec la Terre-Mère. Les runes ont toujours eu une fonction divinatoire et ont été remises à la mode en Europe à la fin du 17ème siècle. L'engouement pour la civilisation celtique datant de la même époque, les "romantiques" ont associé les runes aux Celtes.

Ainsi, les runes norroises (ou scandinaves) constituent un alphabet magique servant à la fois à l'écriture courante et à la divination.

L'Alphabet Runique, dérivé de l'alphabet grec et romain, utilisé, a eu plusieurs versions depuis sa création. Sur le plan étymologique, " run ", dans l'ancien langage nordique, signifiait : l'écriture secrète. Puis de " roun ", en vieil anglais, cette appellation a évolué pour devenir " rune ", qui signifie : " secret murmuré ".

L'Alphabet Runique, le plus connu, est le Futhark, qui comporte 24 runes ou caractères + une rune blanche (Rune d'Odin) - cette dernière ne faisant pas partie du Futhark et ne sert qu'en Magie divinatoire.

A l'origine l'Elder Futhark est un ensemble de codes traditionnels ou caractères Magiques (galdr) à travers lesquels des informations peuvent circuler entre les mondes matériels et immatériels.

Hérité de la nuit des temps, l’oracle runique s’exprime par des signes mystérieux inscrits sur des pierres ou des petits galets. Les premières Runes apparaissent en des temps très reculés. Les Nordiques, les scandinaves, les germains et les Celtes les ont utilisées, entre le IVe et le XIIe Siècle. Mais, les atlantes en faisaient déjà usage dans une forme sûrement différente de celle actuellement connue ou enseignée par Freegh aux Goths.

En les tirant et les interprétant, les prêtres nordiques consultaient ainsi les Dieux pour apporter des réponses aux questions que l'existence ou pour des aspirations beaucoup plus spirituelles. Souvent on faisait appel aux prêtres la veille d'une bataille pour connaître l'issue de cette dernière et demander conseil et avis aux Dieux… (Odin, Frey, Hagel, Thor, Tyr...).

Les Runes étaient gravées sur des matériaux vivants : du bois, de la pierre, ou du métal. Gravées sur les épées, ou autres armes, les runes étaient censées améliorer leur efficacité en invoquant la protection d'Óðin.

Les oghams - à l'inverse des runes norroises ne servent qu'à la magie (malédictions efficaces tant que le support écrit subsiste) et à la divination ( les oghams sont gravées sur des baguettes d'if et jetées).

A l'époque, la difficulté de lecture de l'écriture ogamique rend impossible l'élaboration de texte de grande longueur. Les sons transcris par les différentes lettres montrent que l'alphabet ogamique fut calqué sur l'alphabet latin.

Au début de l'époque chrétienne, les oghams ne sont plus utilisés que pour les tombes afin de fixer éternellement la demeure du défunt. Malheureusement, nous n'avons presque rien retrouvé des techniques d'utilisation des ogam. Les runes sont au nombre de 24, plus une rune "blanche".

Les 24 runes de l'ancien Futhark se divisent en 3 groupes :

Le premier : les 8 € de Frey, le dieu de la fécondité.
Le deuxième, les 8 € de Hagall, qui symbolise les puissances perturbatrices de la vie quotidiennes.
Enfin, le dernier, les 8 € de Tyr, le Dieu de la guerre.

FEHU-F Propriété, bétail, richesse, réussite, moyen d'existence

Associée au noisetier, au grenat et au cerf, cette première lettres évoque l'idée de mouvement et d'impulsion primordiale. C'est la volonté instinctive de créer, d'avancer, c'est la force fondamentale qui permettra le démarrage

URUZ - U/V Le buffle, l'auroch

Associée au bouleau, à la pierre de lune et à la vache, si Fehu est l'énergie primordiale, Uruz est le réceptacle permettant d'accomplir le processus créateur. En elle se trouvent l'état latent, la générosité, la force et l'amour. Evolution des atouts et points faibles, désir de se libérer de nos propres limites.

THORN - TH Géant, épine, les épreuves de la vie

Associée aux arbres possédant des épines, à l'hématite et au scorpion, l'épine dont il est question est celle qui stimule par l'expérience. Le fruit de l'union de Fehu et Uruz est la vie, tout d'abord instinctive et inconsciente comme le géant. Difficultés, échecs, souffrances, retards, épreuves, vues comme une porte d'accès " au monde des géants ", portail d'initiation aux plans supérieurs… courage dans l'adversité, ne pas se replier sur soi dans les moments difficiles. Pas d'actions précipitées. Thorn invite à la temporisation, à l'attente, à la fois patiente et active : Le portail s'ouvrira bientôt…

ANSUZ - A Dieu ancestral, l'embouchure du fleuve, la parole

Associée au frêne, au lapis lazuli et aux messagers du ciel (corbeaux, corneilles, oies), Ansuz est le souffle, la conscience qui s'ajoute à Thorn pour faire de l'être instinctif un être humain, c'est l'inspiration, le mot, le verbe, la musique et l'incantation. Messages envoyés et reçus, communication avec la source divine, le soi. Exploration des différentes possibilités d'expression dans ces deux phases : émission et réception d'un message

RAIDHO - R Char, roue, voyages

Associée au chêne, à la topaze et au faucon, la conséquence de l'ouverture de la conscience est la progression. La vérité révélée par Ansuz est codifiée dans cette Rune, elle est la rune de l'ordre, de la loi et du rituel. Communication par le mouvement. Se mettre en route vers… sortir de soi et aller à la rencontre de… sortir de la sécurité de ses pantoufles pour affronter le monde extérieur. Progression, rencontre, réunification

KENAZ - K La torche, la lumière du jour à son apogée

Associée au pin et au coudrier, à la cornaline, et au dragon, cette rune entraîne le développement de la créativité. C'est le feu de l'âtre et de la forge, de l'artiste et de l'artisan ou encore du magicien. 2nergie du soleil feu, lumière, chaleur, réalisation, prospérité, accomplissement sur tout les plans : matériel, affectif, spirituel. La lumière intérieure, les sages, les nobles âmes

GEBO - G Le don, l'hospitalité, L'union

Associée au tilleul, au jade et à l'abeille, au dauphin et à la baleine, Gebo est le pouvoir d'harmonie et d'union, du don et du partage. Elle enseigne que la créativité implique le don. L'association harmonieuse entre deux éléments : nous et un autre, deux parties de nous-même… Les cadeaux donnés par la vie, ce que l'on reçoit et ce que l'on donne, le don de soi, bonheur partagé

WUNJO - W La joie, le plaisir, la réussite

Associée au chêne, à l'aventurine, et à tous les animaux qui vivent en communauté. Après l'aptitude au don de Gebo, la cohésion découle du partage . L'harmonie appelle la joie et le bonheur. Joie pour quelque chose qui a réussi : succès social, réussite d'un projet, d'une entreprise ; ou alors absence de peine ou même acceptation du destin tel qu'il est. Sentiment de gratitude pour la vie, de reconnaissance

HAGALAZ - H La grêle, les forces destructrices de la nature

Associée elle aussi au chêne, au cristal de roche et au castor. Le grêlon est le symbole du noyau profond de l'être, de l'unité interne. Après l'extériorisation sociale, l'homme revient sur lui-même. Se libérer du passer, ne pas de cramponner à ce qui n'a plus cours, développer la non-résistance au changement

NAUDHIZ - N besoin et détresse, contrainte

Associée au hêtre et au sapin, à l'onyx et au chien. Symbole de nécessité et de sacrifice, l'homme doit désormais assumer sa structure, et les épreuves de la vie. La détresse naît de la non acceptation de l'épreuve. se remettre en question, s'ajuster, garder l'espoir, la confiance en soi, préparer " la sortie du tunnel " ; tout à une fin, même les tunnels

ISA - I La glace, immobilité

Associée au sapin, à la tourmaline, au phoque et à l'ours blanc, Isa représente la personnalité. La glace évoque la cristallisation et la matérialisation. Pas de manifestation apparente. Patience dans l'épreuve ; travail intérieur, assimilation du passé, stabilité émotionnelle, acquisition forte et inébranlable forgée dans l'épreuve. La " traversée du désert blanc " d'où on ressort transformé… Après les troubles de Naudhiz elle est le retour sur Terre

JERA - J L'année, le cycle des saisons, la durée

Associée aux arbres fruitiers, à la citrine et à l'hirondelle, Jera représente le temps qui passe à travers ses cycles des saisons et des expériences de l'homme. Elle est sécurisante pour celui qui a besoin de stabilité mais peut être emprisonnante pour celui qui a soif de liberté. Elle est la patience… " tout tout de suite " n'est pas possible " tout vient à point à qui sait attendre "…

EIWHAZ - Entre le E et le L L'if, le cyprès, la protection des guides

Associée à l'if, au cristal de roche et au serpent, cette rune marque une rupture dans le rythme de Jera : celle de la mort initiatique qui permet le passage vers un autre niveau d'expérience. Les êtres et les plans au-delà de la vie et de la mort. Perception de la relativité des choses, ouverture aux plans supérieurs de la réalité. Foi dans la vie et dans notre cheminement

PEORTH - P Le sort, le mystère, l'initiation

Associée au pommier, à l'onyx et aux corneilles, elle représente le Destin en tant que puissance et son mécanisme. Compréhension du processus universel de mort et de renaissance. Tous les actes sèment les conséquences que l'homme doit assumer. Cette rune est aussi celle de la divination

ELHAZ - Z La protection, les cornes de l'élan

Associée au chêne protecteur, à l'aigue-marine et au cygne. Elle a la forme d'un homme qui tend les bras vers le ciel en un geste d'invocation, c'est le monde de l'âme, l'état d'ouverture vers une autre dimension. Elhaz est la protection que l'on se construit, qui dépend de notre bon sens. Bien se connaître construire un environnement favorable. l'expérience d'initiation vécue au niveau de Eiwhaz, révélée au stade de Peorth est expérimentée en Elhaz

SOWILO - S Le soleil, la vie

Associé au chêne et au laurier, à la topaze et à l'ambre, à l'aigle et au lièvre. Sowilo est la source de toute vie et toute lumière. Notre vie est reliée aux sources même de la vie : à nous de donner toute sa réalité à ce lien. Les âmes émanent de lui et convergent vers lui, c'est la source de l'illumination. Cette rune est aussi celle des enseignants

TEIWAZ - T Le Dieu Tyr, le guerrier, la lance, la détermination

Associée au châtaigner, au saphir et à l'ours royal. Teiwaz représente l'énergie qui part " du dedans " pour aller " au dehors " : l'énergie masculine, l'homme, la détermination, capacité à fixer un objectif et à concentrer toute son énergie pour l'atteindre : la flèche du guerrier, la lutte pour la vie, le combat pour la réalisation de soi, et du Soi, le courage, la droiture, le guerrier spirituel, le mental

BERKANO - B Le bouleau, la naissance

Associée au bouleau, à la pierre de lune, et au sanglier Berkano est la déesse mère. Elle indique le retour à la Terre, c'est la Rune de toutes les naissances. Berkano, symbolise la croissance, le renouveau, le pouvoir procréateur manifesté. Le renouvellement de la vie dans sa première phase : l'énergie de l'enfance, des bourgeons au printemps, émerveillement, confiance dans l'avenir, sens de la durée

EHWAZ - E Le cheval, le mouvement

Associée au frêne, à l'agate et au cheval. Comme Gebo, Ehwaz est la rune de la dualité, mais elle n'exprime pas l'union mais l'alternance et le mouvement. Elle est l'harmonie entre les mondes terrestre et céleste. Le symbole du cheval implique aussi l'aventure et la découverte. Elle symbolise quelque chose qui se finit et change : progrès, évolution, transformation, " déménagement " intérieur ou physique. Une intense énergie investit cette rune associé au soleil

MANNAZ - M L'être humain, l'individualité

C'est l'harmonie du mouvement de Ehwaz qui donne naissance à l'Humain sur le plan cosmique. Mannaz est donc le pont entre le monde actuel et le monde futur, c'est l'espérance d'une plus large réalisation de l'humain

LAGUZ - L La mer, l'eau

Associée au pommier, au galet et au corail, au dauphin et au saumon. La mer constitue les éléments de base de la vie et du développement. La réalisation de l'homme en Mannaz n'est qu'une étape, il lui reste encore à bâtir un nouveau monde. Laguz représente la réception au-dedans de l'énergie du dehors, l'énergie féminine, la femme, le monde de l'intuition, des émotions, de la sensibilité ; fusion avec la nature et le Divin, rune du c.eur. Ecoute du du guide intérieur

INGWAZ - NG Le Dieu Lug, la fertilité

Associé au charme, au corail et au bouc. Ingwaz est le potentiel créateur, c'est le dieu de la fécondité. Replié sur lui-même, ce potentiel créateur, est prêt à se manifester : éclosion, réalisation, re-naissance, accomplissement. Cette runes est l'athanor qui donnera naissance à la pierre philosophale

DAGAZ - D/TH l'aube, le changement

Associée au sapin, à l'oeil de tigre et au coq, le moment particulier de l'aube renferme toute la magie de cette rune. C'est une rune d'alchimie et de transmutation par l'équilibre des énergies opposées. Mais elle est plus encore, car elle est la manifestation de la lumière, du réveil après un long sommeil, à ce stade l'humain a réalisé son processus évolutif

OTHALA - O la propriété, les racines

Associée à l'aubépine, aux fossiles et aux loups, c'est la finalité du parcours runique. La propriété ancestrale évoque l'idée d'un patrimoine spirituel à recevoir, l'initié réintègre son héritage, la tradition et le pouvoir de ses ancêtres. Tout est accompli et réalisé

Et aussi WYRD l'insondable, le vide - La Rune Blanche

Le non-manifesté, le grand vide, la rune vierge. Celle qui ne dit rien mais qui contient tout . Le TAO ne répond pas pour l’instant. La question n’est pas la bonne… La réponse évidente est en vous ! « Revenez me voir plus tard »… Le vide cosmique où tout est contenu, mais rien manifesté. De quoi se remplira le vide ? Cela dépend aussi de vous

Chaque caractère représente un cheminement de la conscience et de l'expérience humaine dans la voie de l'évolution spirituelle.

"Jeter les runes", outre la compréhension qu'ils nous apportent sur nos problèmes, ou notre moment de vie, permet aussi de mieux nous comprendre.

Après avoir approcher chaque Rune pour les comprendre, la véritable signification est dans l'Âme du Vitki (runiste). Elles sont des symboles permettant de faire jaillir une interprétation de la source de toute mémoire.



Pour apprendre les Runes avec Elise
Initiations à la Magie des Runes

Programme du Cours :

- L'histoire des Runes
- L'Alphabet des Dieux
- Les Dieux de la Mythologie Nordique
-
Le Futhark et Son interprétation
- Etude des 25 Runes
- Leur Symbolisme
- L'Esprit du Maître des Runes
- Éveil à la Conscience Sacrée des Runes
- Créer ses propres Runes
- Les Talismans Runiques
- Méditations Runiques
- Divination et tirage
- 6 Initiations transmises à distance

Angel’s Place
Elise Prévot
La Bauzié 81430 Marsal - France
tél. : 00.33 (0)5.63.77.57.21 - ange.elise@sfr.fr

Retour Site Angel's Place