Le Chamanisme Amérindien

ou la Voie du Totem



« La Terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la Terre »

 

Le Chamanisme est un système de pratiques magiques (symboliques, spirituelles) répandu surtout dans les sociétés traditionnelles, dont elles constituent la "religion" exclusive. Le Chamanisme réunit les choses, au lieu de les séparer. L'enseignement est donné par les esprits. Le chamanisme est la spiritualité la plus ancienne connue.

Le chamanisme est toujours vivant, y compris dans les sociétés occidentales modernes.

Le chaman fait le lien avec le monde des Esprits, de l'au-delà, étant le messager des Anciens. Il est le médecin du village, le prêtre, le psychologue, le conseiller, le mystique... C'est un personnage doué d'une force de caractère à toute épreuve et en même temps doté d'une sensibilité extrême. D'un point de vue ésotérique, c'est la synthèse entre le médium, le magnétiseur et l'érudit.

Dans la tradition amérindienne, le Peuple d'Origine était unifié par l'influence de la Terre Mère. Cela amenait chacun à :

  • Honorer et rendre grâce au Grand Esprit, à la Source Suprême de toute Vie.
  • Établir un Système de Clan qui assurait l'unité familiale, la stabilité, l'intégrité dans le corps, le coeur, la pensée et l'esprit.
  • Appartenir à la famille de la Terre Mère ce qui établissait l'identité du Soi à travers la Loi Terre
  • Partager les dons de la Terre Mère avec toutes les créatures vivantes
  • Faire et respecter l'engagement de favoriser l'estime de soi et les relations de choix
  • Établir un code et un credo d'état de conscience de soi pour favoriser la croissance personnelle à travers l'Amour et la Vérité pour assurer la paix.

Cette enseignement se transmettait d'une génération à l'autre à travers les traditions orales : cérémonies, chant, danse, art, langue et coutumes de tous les jours, en les vivant chaque jour.

C'est autour des feux, le Feu du Conseil, que le peuple apprit que leur connexion Terre favorisait le développement de la Sagesse, la mise en marche dans l'action de prophétie et de philosophie. Les enseignants exprimaient différents rôles à travers différents visages pour le bénéfice de leur croissance.

Les traditions étaient supportées par :

  • les Aînés qui enseignaient le quotidien de la vie,
  • les Gardiens de la Pipe qui dirigeait les Cérémonies,
  • les Clans Mères qui perpétuaient les Codes Moraux de Vérité
  • les Chefs qui représentaient le peuple au Conseil,
  • les Sachems qui étaient les enseignants spirituels,
  • les Conteurs qui perpétuaient les légendes d'Amour, de Vérité et de Paix comme outils d'enseignements,
  • les Sages qui étaient des historiens et des gardiens de la Mémoire,
  • Les Hommes/Femmes Médecine qui étaient les herboristes. Ils aidaient les gens à maintenir le corps en harmonie, les pensées saines et l'esprit pur.

Cette façon de vivre a assuré une structure sociale d'interrelation qui a survécu jusqu'à nos jours.

La Spiritualité occupait une très grande place dans la vie de toutes les tribus amérindiennes. Ils croient qu’une Puissant, appelé Grand Esprit, habite toute les choses de la Vie (plantes, animaux, herbes..).

Ils vivaient selon 3 pratiques importantes dans leur vie de tous les jours : les mythes, les croyances et les légendes.

Pour les amérindiens, la vénération de la nature occupait une place primordiale dans la vie spirituelle. Elle écoute, comprend et respecte les innombrables Esprits de la nature. Ils ont toujours une spiritualité bien vivante qui repose sur la Communication Profonde de l’être humain avec les différents aspects de la Vie animale, la Nature et la Terre Mère.

Le Tipi

Le tipi est un mot Sioux utilisé pour désigner une maison portative. Cette maison ressemble à une tente en forme de cône. Son cadre est fait de longs morceaux de bois qui se rejoignent en haut et qui sont attachés ensemble. En guise de toile, les Amérindiens utilisaient des peaux d'animaux cousues ensemble et décorées. Les peaux d'animaux tiennent au sol avec de grosses roches ou avec des piquets de bois.

Dans la majorité des tipis, il y a une place pour un feu à l'intérieur, au centre. Un trou au toit permet à la fumée de s'échapper. Un Tipi peut mesurer jusqu'à 4.5 mètres de hauteur par 9 mètres de diamètre et peut être assemblé en quelques minutes seulement par des experts. Ces tentes servaient surtout au chasseurs de bisons dans les grandes plaines de l'ouest.

Le Totem

Le totem est est une grande statue, généralement en bois, représentant un animal considéré comme l'ancêtre de la tribu. Le totem est le protecteur de la tribu. Chaque amérindien d'une tribu peut avoir son totem personnel.

Voir LA ROUE DE MÉDECINE ET L'ANIMAL TOTEM

 

 

Le capteur de rêves

Plusieurs histoires amérindiennes sont associées à la toile de l'araignée de nuit. Cette toile est visible à l'aube et elle disparaît quand le soleil est levé. Le capteur de rêves doit être suspendu au-dessus du lit de l'enfant. Il attrape tous les rêves, les bons et les mauvais. Les mauvais rêves se prennent dans la toile et sont détruits par les premiers rayons du soleil. Les beaux rêves trouvent leur chemin au centre de la toile et de là, ils entrent dans la vie du rêveur pour le guider. Le capteur de rêves peut être gardé toute la vie et peut être décoré avec des choses appartenant au rêveur. Le capteur de rêves est aussi un porte-bonheur.

Légende du Capteur de rêves

Par une belle journée de printemps, un chasseur indien nommé Eau rapide partit chercher de la viande pour sa tribu qui avait faim. En se promenant dans la forêt, il découvrit une clairière qu'il n'avait jamais vue auparavant. Il rencontra un vieux monsieur aux apparences d'un chaman et lui dit: «Que veulent dire les signes dans le sable?»

Le vieillard lui dit: «Ce sont des signes aux pouvoirs magiques, ils me serviront à conquérir la planète! Je t'avertis, si tu touches à un seul de ces dessins, tu seras poursuivi par une terrible malédiction.» Eau Rapide, terrifié, effaça les signaux et s'enfuit en courant le plus loin possible. Rendu à une très grande distance, il se remit à chasser.

Le soir même, le guerrier fit un épouvantable mauvais rêve; ce cauchemar se répétait tous les soirs. Puisqu'il n'arrivait plus à dormir, il ne pouvait plus aller à la chasse. Alors, il dut trouver solution à son problème. Le chaman de sa tribu avait eu beau préparer des potions à base de plantes, faites des envoûtements et des invocations, mais rien ne fonctionnait. Puis un jour,alors qu' il essayait de chasser avec les forces qui lui restaient, il rencontra Mère Araignée. Eau Rapide, surpris, demanda à la déesse: «Connaissez-vous un moyen pour me guérir de tous ces cauchemars?»

Mère Araignée lui répondit: «Oui, c'est pour cela que je suis ici! Va me chercher une branche de frêne et tords-la pour en faire un cercle. Ensuite,donne-moi le cercle.» Dame Araignée se mit à tisser une toile puis à la décorer de plumes et de perles. Quand elle eut fini, elle lui dit: «Accroche ce capteur de rêves sur le bord de ta fenêtre, il filtrera les beaux rêves des cauchemars, les mauvais rêves s'évaporeront à la chaleur du soleil. Les rêves resteront emprisonnés dans les perles. Chaque nuit, un rêve sera relâché pour que tu puisses le rêver.»

Le chasseur remercia la déesse puis retourna chez lui. Sur le chemin du retour, il chassa trois perdrix et un chevreuil, de quoi nourrir toute la tribu. Sa femme l'accueilla les bras ouverts et lui dit: «Va te coucher mon chéri, tu dois être mort de fatigue.» Ce qu'il fit très rapidement. Depuis ce temps, cette tradition se transmet de génération en génération!


LA VOIE DE LA GUERISON ANIMALE

LA ROUE DE MÉDECINE ET L'ANIMAL TOTEM

LE POUVOIR DE L'HOMME ET DE LA FEMME MÉDECINE

LE REIKI AMÉRINDIEN MA'HEO'O

L'ENSEIGNEMENT DU SOUFFLE SACRE

 

Retour Site Angel's Place